Quand va t’on s’occuper des victimes ?

Les familles de St Clair de La Tour, ainsi les membres de notre association, ont appris avec stupeur par les médias, que le rapport des analyses des fichiers vidéos annonçait 26 victimes de R. Farina sur St Clair de La Tour et Les Avenières pour l’année 2011/12.

Un des avocats des familles, Maître Rajon, découvrait, par voie de presse, des informations censées être couvertes par le secret de l’instruction et dont il n’avait pas eu accès auparavant.

Nous sommes profondément choqués et très en colère de cet état de faits !

Depuis le début de cette affaire, les familles apprennent par les médias les nouvelles …
Depuis le début de cette affaire, les familles n’ont aucun soutien du ministère de L’Education Nationale, ni du ministère de la Justice.
Depuis le début de cette affaire, les familles se confrontent au mutisme de l’Education Nationale, malgré les promesses tenues par La Ministre, lors des deux rencontres à Villefontaine.
Depuis le début de cette affaire, les victimes et leur famille sont bafouées.

Aujourd’hui encore, une journaliste souhaite obtenir des informations sur la personnalité de R. Farina. Nous sommes de nouveau dans le sensationnel pour vendre du papier !!!
Depuis deux ans, nous sommes concentrés sur la personnalité de R. Farina.

Quand avons nous entendu parler des victimes, des familles et de leur souffrance ?
Ne serait-il pas le moment de penser à eux ? De comprendre le calvaire qu’ils endurent depuis deux ans, dans l’attente des résultats des analyses des fichiers retrouvés chez le mis en cause ? Ne serait-il pas temps de les respecter en prenant soin de les informer en premier lieu des éléments nouveaux de l’enquête ?

Dans notre pays, le statut de victime n’est pas automatique.
Dans notre pays, le bourreau est mieux pris en charge que ses victimes, qui doivent entreprendre une démarche longue et pénible pour se faire reconnaître victime, qui doivent, sur leurs deniers personnels, payer des frais d’horaires d’avocat, ainsi que leurs frais de prise en charge médicale.
Bref, dans notre pays, les victimes ont une double peine.

A Saint Clair de La Tour, un groupe de parents ont décidés de créer une association pour pallier à cette bévue … c’est juste intolérable !
N’était ce pas le rôle de l’Etat ?
Que fait-on des autres victimes ? Sur Les Avenières ou ailleurs ?
Que dire sur le fait que notre association n’a, en aucun cas, été soutenue et aidée par les instances locales de l’Education Nationale, bien au contraire même !?

Aujourd’hui, un des avocats, représentant certaines familles saint-clairoises, qui se sont portées partie civile, attend le dossier du bureau du juge d’instruction, pour informer ses clients.
Nous ne connaissons donc toujours pas le nombre exact d’enfants victimes sur notre commune.
C’est dramatique et personne, que ce soit les médias ou le Ministère de l’Education Nationale, ne respecte cela …
Aujourd’hui encore, nous ne savons pas si d’autres enfants ont pu être victimes, sans être filmés ou photographiés. Et cela nous le serons malheureusement jamais.

Il y a des situations plus « exceptionnelles » que d’autres, comme cette affaire ou les attentats.
Il est nécessaire de réfléchir à nouveau sur le statut de victime et sa prise en charge.
Il est nécessaire d’apporter des modifications juridiques adaptées pour les victimes afin qu’elles n’aient pas à subir la double peine, comme c’est le cas actuellement.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s